Alléluia, je suis « ressuscité »

La vie c’est comme sauce « gnangnan » c’est doux, mais aussi amer. Au moment où j’ébauche ces lignes je me rappelle encore du temps fou que j’ai mis à écrire un article. Les gens appellent ça le syndrome de la page blanche.

b

Ceux qui me connaissent savent bien que mes écrits sont centrés sur l’homme et sur son interaction avec les autres.  Je vais un peu déroger à la règle dans ce billet. Pendant cette période où je n’ai eu aucune motivation pour écrire, j’ai vu beaucoup de choses que j’aimerais partager avec vous. Cela viendra surement dans mes articles prochains, pour l’heure parlons de ce syndrome.

Le syndrome de la page blanche, c’est une chose bizarre. Dans cette période je me sentais con et bête (je pèse mes mots). J’ai essayé d’envoyer des pulsions neuro-électriques pour stimuler le côté écriture de mon cerveau, mais les retours étaient décevants.  Les lettres, les mots et les phrases avaient tous pris congé de moi, pour je ne sais combien de temps.

u

Vous savez quoi ? Eh bien je pense que j’entame à partir de ce billet un processus de guérison. Alléluia, l’esprit du syndrome de la page blanche est sorti de ce corps. Ceci étant, je vous ai trouvé quelques moyens de supporter ou de guérir du syndrome de la page blanche. Vous l’aurez compris, cet article est dédié à toutes ces personnes qui adorent écrire et qui surtout écrivent par passion.

 

  • Syndrome de la page blanche, revoyez votre sauce.
  • Ce qui est intéressant avec l’écriture, c’est que plus vous écrivez plus vous êtes inspiré à produire des textes de qualité pour vos abonnés. Si ce moment de pause arrive, pas de panique. Je pense que c’est justement l’occasion de se poser des questions sur le contenu de votre sauce.Pour faire simple, on va réfléchir comme une personne qui aime faire la cuisine. Si vous avez l’habitude de préparer la même sauce pour vos proches, à un moment il se lasseront et voudront goûter autre chose.Innover dans votre manière de faire le marché, de découper la viande (opter pour une viande sans os), ajouter de nouveaux ingrédients. C’est peut-être risqué, mais vous n’avez rien à perdre. Si vos abonnés apprécient la nouvelle sauce vous aurez tout gagné. Même s’ils n’ont pas apprécié, vous recevrez des critiques positives.

    bg

  • Ne perdez pas l’affinité avec les lettres
  • De toutes les créations de l’homme, l’écriture demeure la plus précieuse. Si vous êtes un habitué de l’écriture, vous devez savoir une chose : c’est que les lettres développent avec celui qui les manipule une affinité.C’est un sentiment qui à mon sens ne peut être défini, parce que ça se ressent. Par moment, vous écrivez un billet de blog et vous avez le sentiment que c’est l’un des meilleurs articles que vous avez écrit.Je sais que tu as déjà ressenti ça, eh bien c’est ce que j’appelle l’affinité avec les lettres. Si tu passes par un moment où tu n’arrives pas à ressentir ça, retourne sur ton meilleur article. Relis avec passion et amour, tu auras inévitablement envie d’écrire à nouveau.

ga

 

  • No inspiration, No forcing

 

Ecrire c’est génial, mais s’il n’y a pas d’inspiration c’est mort. L’inspiration c’est la chose qui vous poussera à donner vie à votre écriture. L’inspiration donne une âme aux lettres. Si vous passez par une période du syndrome de la page blanche, ne forcez pas, sinon vous risquez de servir de la merde à vos abonnés.

Prenez votre temps, respirez et cherchez de quoi vous redonnez goût à l’écriture. De toutes les façons le goût de l’écriture on ne le perd jamais. On peut perdre l’inspiration, mais jamais le goût. Donc si c’est bizarre champion, championne oublie.

bgf

  • Partage-moi cet article et abonne-toi, parce que je suis de retour.

0I8A0406

Publicités

Mon ennui dans le warren (Repost)

Chaque jour qui se lève représente un défi majeur pour nous. Très souvent on peut se retrouver à sec financièrement, et quand ça arrive on ne peut que se contenter du peu qu’on a, mais il peut arriver que ce peu qu’on pense avoir nous cause d’énorme soucis ça été mon cas.

Cet article émane d’une expérience que j’ai vécu dans un taxi communal ou ‘’Warren » « , dans le langage familier Abidjanais. C’était un vendredi soir, après les cours je me dirigeais comme de coutume vers la gare. Dans le taxi j’avais le montant juste ou du moins c’est ce que je pensais. Le taxi roulait lentement mais surement à cause de l’embouteillage que l’on pouvait observer.

La destination étant proche je mis ma main dans ma poche pour retirer ma pièce de 200 frs (j’étais trop ‘’piqué  » ce jour-là) que je pensais avoir soigneusement gardé. Mais j’ai été surpris de constater que ladite pièce n’était pas là où je croyais l’avoir laissé.

2

Je commençais à paniquer, mes mains devenaient toutes moites, je sentais mes pores qui s’ouvraient. La sueur commençait à couler sur mon visage, mes narines qui déjà n’étaient pas du tout petites prenaient du volume tellement j’étais nerveux.

Où je l’ai jeté cette maudite pièce me demandais-je ? Mon voisin à côté avait commencé à sentir que quelque chose n’allait pas, tellement je bougeais tel un serpent qui se faisait piquer par des fourmis.

   Je devais descendre à « Petro ivoire » qui était mon terminus. Plus le taxi roulait et plus je me sentais super mal, arrivé au carrefour de l’ancienne ambassade de Chine mes inquiétudes devenaient de plus en plus grandes puisque ma destination se rapprochait dangereusement.

3

 

Je commençais à me poser de tonnes de questions qui ne faisaient qu’augmenter mon stress. Arrivé au carrefour du 22e arrondissement d’Angré c’était la total.

J’ai tellement gesticulé que mon voisin a fini par me demander ce qui se passait. Devrais-je lui faire part de ma situation embarrassante en ravalant ma fierté ? Ou bien devrais-je jouer le ‘’dur ‘’ ? Ce qui risquerait de m’exposer devant les badauds avides de scoop pour alimenter leurs profils sur les R.S (Réseaux Sociaux).4

 

Finalement j’ai dû ravaler ma fierté et lui expliquer discrètement ce qui m’arrivait. Après mon explication, ce dernier accepta de payer pour mon transport.

Eh Dieu existe ! Je vous assure que c’est la seule chose qui a pu glisser de ma bouche. Enfin quand nous sommes arrivés à la destination mon voisin comme convenu a payé mon transport.

Le chauffeur qui depuis son rétroviseur a observé toute la scène me lance un regard moqueur et me dit : mon frère tu as eu la chance hein, sinon humm… 

C’est á cet instant que j’ai su qu’il allait me rendre la soirée cauchemardesque si je n’arrivais pas à payer le transport.

Si seulement vous avez une idée de l’endroit où la pièce de 200 frcfa était cachée. Si je vous le dis vous n’allez pas y croire… (Coming son)                         

taxi_abidjan

Je vous partage mon « Zamou » (Pouvoir surnaturel) (Partie I)

« Peu importe ce que tu aurais amassé comme richesse, si tu n’étais pas venu, on serait venu à toi. Rentres dans cette case exclusivement réservée à ta famille, reçois les enseignements et utilises les comme bon te semble. N’aies crainte ! ». Dixit Djogatien

Vous allez constater que la distribution sera faite, non par moi mais par mon maitre. Celui qui durant une semaine m’aura enseigné des choses que j’ignorais. Son nom, j’ai jamais connu son nom. Mais lorsqu’il venait à moi, il me disait : “Mon nom n’est pas important, seul ce que j’ai à te transmettre l’est. Cependant, j’ai decidé de le nommer Djogatien (l’art de parler).

J’avais nourris le désir de retourner à Landiougou (Dans le departement de Boundiali)ma terre, celle qui m’a vu naitre. Je l’ai fait et ce fut une très belle aventure. Je reviens, non avec des bras chargés, mais l’esprit ouvert. Permettez que je partage un peu de mon « Zamou » avec vous. Prenez ce qui vous conviendra. Toutefois, vous pourriez tout garder.
Pour le temps d’une petite minute, je vais vous distribuer ce que j’ai reçu durant mon voyage.

InShot_20181119_101520178.jpg

L’Homme, le centre de tout

« 5 frs ce n’est point une petite somme, seul compte l’intention avec laquelle tu l’a tend »
Personne n’agit sans rien attendre en retour. « Si je te mets une claque, mon but est que tu es mal » Dixit Djogatien. J’ai appris pendant une semaine que l’homme sera toujours important, peu importe son statut social.
L’homme qui est riche par la pureté des trois entités (cœur, esprit et âme) est le meilleur des hommes. La richesse matérielle est une illusion dans le monde des vivants. Demande aux Wambêlê cet être mi-homme mi- esprit ce qu’il observe avec l’autre face de sa tête.
S’il te répond, tu verras à quel point ce monde est vide. Durant ce voyage, j’ai été enseigné sur la valeur intrinsèque de la vie. « Il te ment celui qui te dira qu’il s’est construit seul. As-tu déjà vu une maison s’élever seule dans les airs ? ». Respecte l’Homme peu importe son âge, son genre, ton élévation ne pourra se faire sans lui.

InShot_20181119_174654520
Parle, mais seulement si tu as la parole

« Ouvre la bouche quand c’est nécessaire, sinon garde le silence et observe. »
Tout le monde est unanime la dessus, la parole est une chose puissante. Quand elle sort, on ne peut plus la rattraper. Ne dit-on pas que : chaque chose accouche de sa fille, mais la parole accouche de sa mère ?
Chez les miens, la parole (lors d’une réunion) est transmise du plus grand au plus petit, dans les règles de la tradition. Pour donner le ‘’crachoir’’ à tous les autres, est utilisée une technique qui donne un esprit, un cœur, une âme et un corps à la parole. C’est un super « Zamou ».
La parole est vivante chez moi, on lui accorde donc tous le respect qu’elle mérite. « Tu veux me voir sur ta langue, rassure que ton cerveau est prêt à charger le poids que je représente. ».
L’Homme qui sait ouvrir la bouche sait ouvrir les cœurs et soigner les blessures de l’âme. J’aime parler, j’adore lorsque la parole est sur son 31 ; belle, séduisante, envoutante et douce. Parlons, c’est aussi une manière de se découvrir.

 

InShot_20181118_200438818

La grande mosquée de Korhogo

 

Je ne pourrais pas livrer tous les « zamous » dans le même paquet. Prenez c’est deux-là en attendant que je distille les autres, pour qu’ils soient accessibles à vous les « moldus » (les non-initiés)…
Je suis Chonfoungo (L’Homme de cœur)

InShot_20181119_195318851.jpg

Le Bolow: la case de « réunion »

J’aurais pu mourir aujourd’hui

J’aurais pu mourir aujourd’hui. Le sommeil étant le cousin de la mort, j’aurais pu ne pas quitter mon lit aujourd’hui. La mort en elle-même n’est pas le problème, mais mourir avec des regrets, voilà le souci.

b8eedcd8a7fc983ec8bfd4248c739b9f

Je vous épargnerai les considérations religieuses, parce que les discussions autour de la religion m’exaspèrent. Et si vous l’avez bien remarqué, ce sont des échanges qui ne nous apprennent pas grand-chose. Chaque pôle étant persuadé de détenir la vérité, finalement on s’embarque sur un navire troué dans un océan sans fin. On risque de couler !

Je parlerai de vous avec vous et de vous avec les autres. Pourquoi « j’aurais pu mourir aujourd’hui » comme titre ? Telle est la question qui vous bouffe le cerveau, tel du sel sur le ver de terre.

Chaque seconde est une richesse, ne la gaspille pas !

 

On le dit tous les jours. Dans les rencontres, réunions, panels, conférence et biens d’autres, c’est l’une des phrases favorites : le temps est précieux. Nous avons tous un temps bien défini sur la terre ; chacun jouit du sien comme il l’entend.

« Tu as le temps », « L’avenir est devant toi… »

Ce sont là des phrases que nous avons tous l’habitude d’entendre. Mais exploites-tu vraiment ce temps qui t’appartient ? J’ai quelque question pour toi. A ton réveil le matin, prends-tu le temps de :

  • Dire maman,papa je vous aime

  • Dire à tes frères et sœurs que quoi qu’il arrive, tu seras toujours là pour eux ?

  • Laisser ton téléphone et avoir une

    petite discussion avec toute la famille ?

  • Passer un coup de fil à une petite ou grande sœur pour lui dire combien tu l’aimes

0dce68c183d26b666171cff9ca00114e

Moussa a eu une petite dispute avec sa mère. Il a quitté la maison parce qu’il était trop en colère ; il a boudé toute la famille avant de sortir ce matin-là. Il a passé plusieurs heures en ville dans le but de se remettre les idées en place.

Il rentre le soir et apprend que Maman n’est plus. Moussa avait oublié que maman pouvait partir à tout moment. Pendant longtemps regret sera sien car il a fait l’erreur de croire qu’il avait le temps de demander pardon à sa mère à tout moment.

Je t’exhorte à cet instant précis de dire à ceux que tu portes dans ton cœur que tu les aimes. Tu peux le faire en envoyant un message, en appelant et même avec un câlin.

e60d216ff2f90a85f5ce325a0d8897d4

On peut tous mourir aujourd’hui ou demain, mais le plus important c’est de vivre le temps. Quand je dis vivre, je veux dire vivre intensément en donnant de l’amour, de l’affection et de l’attention aux personnes qui nous apprécient et que nous chérissons.

Pour ma part, je sais qu’un matin ou un soir tu recevras un message t’annonçant que je ne suis plus de ce monde. Avant ce jour exceptionnel, je t’ouvre mon cœur en te disant

 « je t’aime car ma religion c’est l’Amour ».  

5 RÈGLES POUR REUSSIR SA RENTRÉE SCOLAIRE

Le 10 septembre marque la rentrée des classes sur tout le territoire ivoirien. Cette année ne ressemblera peut-être pas aux années précédentes à cause des dernières reformes du ministère de l’éducation. Des reformes correctes ou pas ? Je laisse le ministère de l’éducation nous éclairer.
Moi en revanche, j’aimerais vous fournir quelques astuces pour faire une année scolaire excellente. Au nombre de cinq, si ces astuces sont appliquées convenablement, elles pourront aider plus d’un élève.

rentree_scolaire

  1. La sonnerie de la rentrée et celle de la fin de l’année sont pareilles.

Le début de l’année n’est pas à prendre à la légère. Quand retentit la première sonnerie, vous devez vous mettre en tête que l’année est déjà terminée. Je m’explique :
Nous prenons connaissance avec le professeur, on rigole avec le nouveau ou l’ancien voisin. On se raconte nos vacances avec les ‘’délires’’ qu’on a tous fait. Pour le temps d’un clin d’œil, voilà que le premier trimestre s’est envolé. Tu vois que tu n’as rien vu. Eh bien !! Tu étais distrait.
Reste focus, définis tes objectifs et donne-toi les moyens de les atteindre. Tu peux te divertir mais de manière intelligente, parce qu’aucun esprit n’est productif dans un univers où le stresse règne. Le temps est précieux, ne le gaspille pas mais utilise le convenablement. Surtout n’oublie pas aussi que si la cloche sonne la rentrée, elle sonne aussi la fin de l’année scolaire.

CNDHjournee-0004

   2.  Connaître sa place

On ne marche pas et on ne sympathise pas avec tout le monde. Certaines relations amicales sont toxiques. Elle risque d’être un venin mortel pour ton année scolaire. Lie-toi d’amitié avec des bosseurs, des esprits neufs.
Bref, marche avec des prédateurs qui ont pour proie la réussite. Évite les charognards qui se contentent des bouts de notes pour se maintenir dans le rang.

1492773098eleveclasse

  3.  Demande si tu ne sais pas

Si je prends mon cas, c’est pour cette raison que je ne comprends pas grand chose aux maths. Parce que je n’ai jamais voulu demander. On pourrait mettre ça sur le compte de l’orgueil ou de la peur ? Je ne sais pas. Mais je sais une chose, c’est que je ne voulais pas me faire humilié.
Ne fais pas comme moi. Demande si tu ne connais pas. Insiste, emmerde, embrouille jusqu’à ce que tu aies des réponses à tes préoccupations. Il n’y a pas de honte à demander. C’est même une recommandation divine :

« Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. » 

Mathieu 7 Verset 7

3dda2b9c2fe6f8ad23bf80aab6c61381

   4.  Le professeur n’est ni ton ami, ni ton ennemi

Mets-toi dans la tête que tu es de passage. Le professeur en face a vu passer toutes sortes d’élèves. Des cancres, des doués, des surdoués et même des délinquants. Il est là pour t’apprendre ce qu’il sait, rien de ce que tu feras ne l’impressionnera parce qu’il a déjà tout vu.
Qu’il soit gentil ou méchant, ce n’est pas ton problème.

0b674eb_27751-r9u9w3.7gkle

Toi ce qu’on te demande, c’est bosser et avancer. Tu obtiendras de mauvaises notes par moment, mais ce n’est rien d’alarmant parce que loin de nuire, les mauvaises nous montrent nos lacunes.
Le professeur et toi, vous n’avez pas la même pression, donc pas un instant pour qu’il soit ton camarade.

  5. Souviens-toi de la première règle

IMG_9781

Bonne rentrée scolaire 2018-2019

Mes règles de 3

Dans la vie le hasard n’existe pas, tout ce que nous faisons est quelque part programmé. Chacun d’entre nous à un destin qu’il doit suivre, Mais celui-ci ne nous dicte pas ses lois, nous avons la force et la possibilité de le transformer comme bon nous semble, le manipuler à notre guise.

De grâce en le manipulant nous devons faire de bons choix. Je pense que vous savez déjà tout ça, le rappel étant pédagogique je me réserve le droit de vous reparler.

IMG_20180718_162408_376

Mes choix me définissent

Chaque action que je fais émane d’une décision purement volontaire. Je ne fais rien par contrainte, je ne m’engage pas dans une cause qui va en l’encontre de mes principes et valeurs. Il y a quelques années je faisais des choix qui me conduisaient dans un mauvais sentier.

Parfois j’ai des regrets quand je pense aux larmes que j’ai fait couler, aux disputes que j’ai crées aux frustrations que j’ai semées auprès de ma famille. Oui, j’ai pris de mauvaise décisions qui ont failli faire de moi une personne peu fréquentable.

J’ai changé, je suis une autre personne grâce à Dieu. Au passage, je demande toujours pardon à mes proches pour ces années de calvaires.

Je ne me suis pas laissé influencer par mes erreurs (mauvais choix). Je suis le seul maitre de mon destin, je suis libre de lui donner l’orientation que je veux. J’ai décidé de marcher avec des personnes incroyables et je vois le résultat de ce changement. Toi autant que moi tu as fait ou tu feras de mauvais choix, mais apprends de tes erreurs et sort de là.

Le pire c’est que lorsque nous souffrons de nos erreurs, les personnes qui tiennent à nous souffrent aussi. Pour ton bonheur et celui de ta famille (biologique et ami) fait des choix qui feront de toi un Homme utile à sa communauté.

IMG_20180719_081521_118

Je ne remplace pas la paresse par la prière

La prière est le moyen qui me permet de me rapprocher de Dieu.
Grâce à elle j’ai le sens du discernement, c’est mon gouvernail dans les océans de soucis et de frustrations. La prière est cruciale pour moi, mais je ne vais pas passer mon temps à demander des miracles à Dieu si moi-même je ne bouge pas. Dieu déteste les paresseux et les fainéants. « Aide toi et Dieu t’aidera » dit-on

La prière certes aide, mais si tu ne travailles pas, ne compte pas sur Dieu pour le faire à ta place. Je pense que l’ère des miracles est révolue avec les élus de l’Éternel. Le seul miracle de notre siècle viendra uniquement du travail. Lorsqu’on bosse Dieu est content de nous et Il exauce nos prières et vœux.

Sinon si tu veux jeûne pendant 40 jours, fait de la Mosquée ou de l’Église ton domicile et veille en priant, crois-moi si tu ne travailles pas tu ne verras aucun miracle se produire. Mangeons, dormons prions, mais travaillons.

6b17742ea3282cf5c29b27179a0bbc6d

Je sais ce que je vaux

« Vends toi à crédit et la vie t’achètera moins cher » dit-on dans le jargon ivoirien. Le principe est simple, si tu ne connais pas ta valeur t’étonne pas si les gens te traite comme du « n’importe quoi ».

Il y a quelques temps je ne savais même en quoi j’étais utile. Je faisais les choses sans aucune vocation ni aucun objectif. Pendant cette période « je me vendais à crédit ». C’était avant, aujourd’hui je suis conscient de mes compétences et de mes limites que je repousse chaque jour. Je me forme tous les jours, j’apprends tous les jours.

Il m’arrive de tomber, après chaque chute je me relève, je me nettoie et je reprends mon ascension. Je connais mes valeurs je sais ce que je vaux. Il est important de faire valoir nos compétences. Tu excèlles dans un domaine précis ? Donne-toi des valeurs en étant meilleur dans ce domaine, sinon crois-moi personne le fera.

IMG_20180716_142215_261

En gros voilà comment je régis ma vie. Depuis je vis comme ça, je suis en paix avec moi-même. Je pense que c’est aussi ça la définition du bonheur.

Les U-Reporters prennent action lors des inondations à Abidjan

Depuis le début de la saison des pluies, Abidjan a reçu des pluies diluviennes qui ont fait des ravages. Des communes ont été inondées, des immeubles se sont écroulés, des voitures ont été emportées par l’eau et plusieurs personnes ont perdu la vie.

IMAGE1.png

Depuis, les U-Reporters, ces jeunes qui prennent action pour un changement positif dans leur communauté sont à pied d’oeuvre pour venir en aide aux victimes des inondations et mener des actions de prévention, alors que la pluie continue de tomber.

Ils ont également reçu le soutien de l’entreprise Bernabé et Technibat ainsi que la Fondation Magic System qui ont distribué du matériel de nettoyage et participé aux opérations de nettoyage.

IMAGE2.png

Un centre d’information pour prévenir et prendre action accessible 24/7

U-Report a créé un centre d’information accessible 24/7 via Facebook, Twitter et SMS qui fournit des informations sur les actions à poser avant, pendant et après les inondations, ainsi que les contacts en cas d’urgence. Ce centre d’information est gratuit. Pour y accéder c’est simple. Il faut envoyer le mot PLUIE en inbox sur les comptes Facebook ou Twitter U-Report Côte d’Ivoire ainsi que par SMS au 1366 (Orange et MTN). Jusqu’à maintenant, plus de 15,000 personnes ont consulté le centre d’information.

IMAGE3.png

U-Report est une plate-forme créée par l’UNICEF et disponible dans 44 pays à travers le monde. Avec plus de 260,000 U-Reporters, la Côte d’Ivoire est le troisième pays U-Report dans le monde en terme de nombre après le Nigéria et l’Ouganda. Accessible via SMS, Facebook et Twitter, U-Report Côte d’Ivoire est mis en oeuvre en collaboration avec le Ministère de la jeunesse pour permettre aux jeunes de faire entendre leur voix. U-Report est aussi une communauté engagée à apporter un changement positif pour les jeunes et les enfants.

Pour prendre part aux actions organisées par les U-Reporters et inviter d’autres jeunes à joindre leurs actions, tout le monde peut intégrer la communauté via ce lien Facebook: https://www.facebook.com/groups/ureportcotedivoire/

Pour plus d’information sur U-Report Côte d’Ivoire : https://cotedivoire.ureport.in/

Et la page Facebook : https://www.facebook.com/UReportCotedIvoire/